« Craintes partagées autour du DMP | Accueil | Vie privée et santé : le dossier médical personnel fait son chemin en France »

mercredi, 06 avril 2005

Le calendrier sera respecté, selon Dominique Coudreau

A l’instar de Xavier Bertrand, Dominique Coudreau, qui préside le Groupement d’intérêt public (GIP) chargé de piloter la mise en place du DMP, pense que le calendrier sera respecté. Dans un entretien avec le « Quotidien du médecin » du 18 mars, il estime en effet que « l’industrialisation du dossier médical est compatible avec le calendrier imposé par la loi : mi-2007 ».

Aussi, il lui paraît indispensable que, début 2007, le fonctionnement, le contenu et l’utilisation du DMP soient connus. Il précise : « Soyons toutefois réalistes. Le dossier médical n’a d’intérêt que s’il est utile aux patients et aux professionnels de santé. Son objectif est d’améliorer la qualité des soins. Cela prendra du temps et demandera un changement de comportement qui ne peut pas s’effectuer du jour au lendemain. »

Outre l’amélioration de la qualité des soins, le DMP doit aussi permettre de dégager des économies. Le gouvernement table sur 3,5 milliards d’euros par an. « Restons très vigilants sur les économies attendues, indique Dominique Coudreau. Dans toute ma carrière, j’ai eu à traiter des dossiers financiers. Je serai extrêmement vigilant pour que l’on n’engage pas des sommes inconsidérées dans une opération qui n’aurait pas de retour sur investissement. » Le coût annuel du DMP a été estimé à 500 voire 600 millions d’euros lors du séminaire de Roissy qui s’est déroulé à la mi-octobre 2004.

Posted by Thierry Abiven on avril 6, 2005 at 08:57 AM dans Dossier santé : revue de presse | Permalink

TrackBack

URL TrackBack de cette note:
http://www.typepad.com/t/trackback/2195135

Voici les sites qui parlent de Le calendrier sera respecté, selon Dominique Coudreau:

Commentaires

Poster un commentaire