« Rappel des notes les plus lues en 2004 : le texte de Loi sur l'Assurance maladie adopté par l'Assemblée Nationale | Accueil | Synthèse sur le "DMP" allemand »

mercredi, 01 décembre 2004

Rappel des notes les plus lues en 2004 : un nouveau document essentiel à lire et relire

ClaviernbLes orientations générales de la Direction
de l ’hospitalisation et de l ’organisation des soins en matière de systèmes d’information

Philippe CIRRE

Direction de l ’hospitalisation et de l ’organisation des soins

Bureau des systèmes d’information hospitaliers

Juillet 2004

DHOS/SI- Ph.CIRRE - Juillet 2004
--------------------------------------------------------------------------------------

Pour une approche stratégique
des systèmes d’information (SI)

Les SI sont des instruments au service d’organisations qui mettent en œuvre des processus  répondant à des objectifs

Les acteurs de santé doivent passer d ’une approche technique à une démarche stratégique et organisationnelle

      Les SI et TIC doivent servir prioritairement :

      les processus de soins pour obtenir des gains de qualité et de productivité

      La coordination et la continuité des soins : assurer le  décloisonnement entre les acteurs de santé pour une prise en charge globale du patient

Placer les SI au service des thèmes de santé prioritaires fixés par l’Etat et déclinés régionalement

L’articulation des rôles des différents acteurs
en matière de systèmes d’informations

L’Etat :

      définit les objectifs et les orientations

      veille à l’application des lois et réglemente si nécessaire

      assure la cohérence nationale, coordonne, incite et accompagne, évalue

      assure un soutien financier sur les objectifs prioritaires (mais les hôpitaux restent libres de fixer leur dépenses de SI)

L ’assurance maladie

      co-gère le SI de pilotage commun Etat/assurance maladie

      s ’implique dans la préparation du dossier médical partagé 
   

L’articulation des rôles des différents acteurs
en matière de systèmes d’informations

Les opérateurs nationaux

      GIP CPS : système de sécurité « carte de professionnel de santé »

      GIE Sesam-Vitale : traitement des feuilles de soins électroniques

      le GMSIH : modernisation des SIH

      l ’ATIH : classifications, PMSI, outils de pilotage national ...

Les ARH et les URCAM mobilisent les divers acteurs de santé sur des objectifs de santé en veillant à garantir la cohérence des systèmes d’information

Les établissements et professionnels de santé assurent la maîtrise d’ouvrage des SI : la cohérence des actions, la mutualisation des compétences et la rationalisation des investissements doivent être recherchées

Les industriels proposent des solutions à l ’état de l ’art, interopérables et assurent la maîtrise d’œuvre des projets

Les freins à la modernisation des SI

La faiblesse des maîtrises d’ouvrage : un manque fréquent

      de précision et de standardisation dans l’expression de la demande

      de capacité à gérer le changement

      de mutualisation des compétences et des investissements

Un défaut de culture du partage de l’information de santé

Les limites de l’offre

      une couverture fonctionnelle insuffisante sur la production de soins

      un défaut d’interopérabilité et d’intégration

Le niveau trop bas d’investissement des hôpitaux sur les SI

      5% des investissements hospitaliers (150 M€/an)

      des budgets d ’exploitation (en moyenne)

      public : 1,7% (mais certains à 2-3%)

      privé : entre 0,5 et 0,8%


Les axes de travail et les leviers
pour la modernisation des SIH

Trois axes majeurs :

      Informatisation du dossier médical et des processus de soins

      Intégration, ouverture et sécurisation des SIH : un besoin d’infrastructures cohérentes pour construire un système d’information de santé

      système de gestion et de pilotage (PMSI, ENC, compta anal…)

Les leviers

      Réforme de l ’assurance maladie

      Droits du patient (loi du 4 mars 2002 et les décrets : accès au dossier, politiques de confidentialité, hébergement)

      réforme de la tarification hospitalière (T2A)

      Plan Hôpital 2007, plan cancer, plan urgences

      L’accréditation
      

Les actions engagées 1/2

Définir des référentiels et un cadre de cohérence

Développement des actions de normalisation/standardisation (AFNOR, ISO, IHE)

Définition de spécifications au niveau national (GMSIH) : urbanisation, architecture, infrastructures, composants métiers (processus de soins)

Elaboration des décrets d’application de la loi de 2002

      décret du 29 avril 2003 sur le dossier médical

      projet de décret sur les politiques de confidentialité

      projet de décret sur l ’hébergement des données de santé

Expérimentation de plates-formes de communication régionales

Les actions engagées 2/2

Soutenir l’investissement sur des priorités

Soutien au développement de la télésanté

Soutien aux échanges ville-hôpital (e-santé 2000-2002)

Volet SI du plan Hôpital 2007 (300 M€)

Inciter au renforcement des maîtrises d’ouvrage

Evolution des missions du GMSIH vers l’accompagnement

Incitation à renforcer les maîtrises d ’ouvrage d’établissement (favoriser les équipes pluridisciplinaires DIM-DSI)

Incitation à l’évolution des missions des groupements de coopération informatique vers l’assistance à maîtrise d’ouvrage

Confier la maîtrise d’œuvre aux industriels

Accélérer l ’informatisation du système de santé (SIS) : une évolution de méthode

Moderniser les SIH et construire les SIS : un chantier démesuré ?

Un besoin de méthode, d ’assistance et de régulation sur la base d ’un pilotage de l ’Etat renforcé

      définition d ’objectifs prioritaires

      mise en place au niveau national des moyens nécessaires à la spécification du SIS et à la conduite des projets (maîtrise d ’ouvrage)

      mobilisation des acteurs de santé sur le thème des SI

      accompagnement méthodologique

      soutien financier

La région comme niveau particulièrement adapté de mobilisation des acteurs sous l’impulsion des ARH et des URCAM 

Intérêts et limites de l’action
au niveau régional en matière de SI 

Un espace opérationnel particulièrement adapté : organisation, coopération, financement, tutelle

      Un relais pour le niveau national (Etat/assurance maladie)

      Mobilisation des acteurs par les ARH et URCAM sur des stratégies régionales

      Constitution de structures coopératives de maîtrise d’ouvrage

      Mise en œuvre d’outils collaboratifs (portails)

Dépasser la région pour éviter le cloisonnement et rationnaliser les investissements

      La mise en œuvre des infrastructures de SIS et des plates-formes de communication

      Les services d’hébergement des dossiers médicaux personnels

Les thèmes prioritaires de mobilisation
des établissements sur les SI

Concentrer les efforts sur des priorités :

      La mise en œuvre des services de base des SI : identification du patient, annuaires, sécurité-confidentialité (système CPS)

      Le dossier de santé électronique du patient : mise en cohérence de la production des données, du stockage, de la communication et du partage entre les hôpitaux, les réseaux, les professionnels de santé

      Les réseaux régionaux de cancérologie

      L’informatisation globale de la prise en charge des urgences

      L’informatisation du circuit du médicament

      La prescription électronique

Le dossier de santé électronique partagé

Un projet national dans le cadre de la réforme de l ’assurance maladie, piloté par l ’Etat

Un dossier de santé « hébergé » accessible par internet, fortement sécurisé, maîtrisé par le patient

l ’accessibilité aux professionnels est décidée par le patient

Une approche pragmatique pour un montée en charge progressive, conduisant à une généralisation rapide

un outil simple, peu structuré, articulé avec les SI des professionnels appelés à l ’alimenter et à le consulter (établissements de santé, réseaux, PS libéraux) : assurer l ’interopérabilité

Une partie du contenu est obligatoire et la présentation du dossier conditionne le remboursement des soins

Le dossier hébergé : des services de base (alimentation/consultation du dossier)et des services métier optionnels pour les PS

Une mise en œuvre début 2005 sur des régions pilotes

Posted by Thierry Abiven on décembre 1, 2004 at 08:20 AM dans Dossier santé : Documents | Permalink

TrackBack

URL TrackBack de cette note:
http://www.typepad.com/t/trackback/1166572

Voici les sites qui parlent de Rappel des notes les plus lues en 2004 : un nouveau document essentiel à lire et relire:

Commentaires

Il s'agit là d'un document essentiel sur le DMP. En premier lieu, il est récent (Juillet 2004). Ensuite, il conclue sur le DMP (après des développements sur le SIS). Enfin, il propose des orientations rassurantes sur le DMP et la prise en compte du patient comme élément central.

Rédigé par: Thierry Abiven | septembre 27, 2004 10:34 AM

Poster un commentaire